Ce mercredi 23 mai s’est déroulée la conférence Gender Equity in the Sport Industry : What about it ?La Ville de Nyon nous a accueillie dans la salle du Conseil pour cette occasion.Quel plaisir pour Outdooria d’organiser une si belle manifestation en compagnie de Tatiana Oberson, fondatrice de l’association WomenInSport.

Sara Holmgren (UEFA), Patrick Tran (Genève Volley) et Giancarlo Sergi (Swiss Basketball) ont accompagnés nos pensées sur ce sujet grâce à des présentations très riches et personnelles.

Sara Holmgren nous a notamment expliqué une des origines de cette inégalité : l’agriculture. En effet, une femme ne peut donner naissance qu’à un enfant à la fois (dans la majorité des cas). Un homme quant à lui, peut avoir plusieurs femmes et donc plusieurs enfants en même temps. Il était ainsi plus rentable de s’allier à un homme qu’à une femme puisqu’il fournirait plus de main d’œuvre pour le travail dans les champs.

Patrick Tran a mentionné que pour l’industrie sportive actuelle, et les sponsors, le physique d’une sportive sera un critère très important. Aujourd’hui, on remarque qu’une surfeuse aura beau être extrêmement talentueuse, si elle n’est pas « sexy » et « belle », aucun sponsor ne lui proposera de contrat. Exemple concret : Silvana Lima à été jugée trop moche par les sponsors (lien vers l’article).

Patricke Tran nous a également parlé de l’inégalité des salaires qui est souvent très importante. Une équipe de football masculine comme l’Olympique de Marseille, par exemple, reçoit une popularité et reconnaissance supérieure à l’équipe de football féminine lyonnaise, qui à pourtant un palmarès bien plus valorisant (5 fois vainqueurs de la Ligue des Champions).

Giancarlo Sergi, fort de son expérience olympique et internationale, a pu appuyer l’argument de Patrick. Le salaire des joueuse féminine de WNBA se comptent en centaine de milliers de dollars par an alors que celui d’un joueur masculin de NBA approchera les millions. Dans l’encadrement des joueurs, les inégalités persistent également : seuls 1% des entraineurs de la NBA sont des femmes. Giancarlo en fait aujourd’hui un de ses combats prioritaires au sein du Swiss Basketball.

Nous avons également pu échanger, partager nos idées et expériences à la suite de la conférence lors d’un moment de Q&A. Différentes solutions d’implications ont été proposées. Parmi celles-ci : aller voir des matchs féminins accompagnées d’amis ou famille, favoriser l’inclusion, aborder les sujets sans approche ségrégative, en parler ouvertement, contacter vos RH pour savoir quelles sont les actions mises en place dans votre entreprise ou dans votre secteur d’activité…

Ce fut un moment fort pour chacun. Nous sommes tous concernés par ces inégalités qui, malheureusement, sont encore d’actualité. Mais c’est en cherchant tous ensemble des solutions que nous arriverons à un monde respectueux de tous, sans exclusion ni discrimination.

Merci à nos speakers et à tous les participants d’avoir pris part à cette manifestation.

Messieurs, nous vous attendons nombreux l’année prochaine.

Giancarlo-présentation

Patrick Tran-présentation

Sara Holmgren-présentation

Laisser un commentaire